Le Voyage en cargo

Départ

C’est incroyable d’entendre le bruit des machines, et de comprendre que cela va être permanent. Bruits et vibrations constants, et c’est une bonne chose.

Une autre règle à bord est que les passagers sont autorisés sur la passerelle (centre de commande), mais si c’est pendant les manœuvres, il faut rester calme et ne pas déranger le personnel au travail.

Les Manœuvres sont le départ du port, l’entrée au port, croiser d’autres navires … Clairement vous ne vous voulez pas manquer cela. C’est une chance de pouvoir y assister.

Lorsque vous entrez ou sortez d’un port, un pilote local est à bord et mène les manœuvres. Chaque port a sa propre spécificité, il peut être très délicat à certains endroits d’y naviguer. C’est pourquoi un pilote collabore avec le capitaine pendant ces phases.

Sortir de Rotterdam prend pas mal de temps car le port est situé assez profondément dans les terres.

Ce que j’ai ressenti c’était un grand sentiment de liberté, ce que l’on ressent quand on sait qu’on part pour un très long voyage.

S’occuper

Je m’étais préparé pour ce nouveau mode de vie.

Hors réseau, pas d’Internet …

To-do list pour le voyage :

  • Travail : développement web (environnement local)
  • Écriture
  • Gym : salle de sport checkée
  • Documentation : vidéos, images
  • Films sur mon disque dur
  • Explorer le navire
  • Essayer de rêver
  • Essayer de s’ennuyer

Pour être honnête, la vie est vraiment paisible pour les passagers à bord ; comme nous n’avons pas à travailler, nous avons un emploi du temps très léger, principalement calé sur les repas.

Je ne dirais pas que c’est comme une retraite parce que le bateau est un endroit très vivant ; pourtant, il n’y a pas beaucoup de distractions et vous avez peu de tentations.

Rappelez-vous que personne ici ne s’attendait à monter sur un bateau de croisière avec casinos, piscines, massages…

La vie à bord

Après quelques jours : la routine

Je parle de routine en tant que passager, l’équipage parlerait de quarts, d’horaires probablement.

Les repas

Première chose à savoir : les passagers prennent leurs repas au mess des officiers.

Ce que cela implique, c’est que vous ne partagez pas ce temps avec les autres membres de l’équipage, dans mon cas les officiers étaient principalement Roumains et Français, 1 ou 2 étaient Philippins.

Les repas sont à prendre :

  • Petit déjeuner : 7-8 AM
  • Déjeuner : 1-2 PM
  • Dîner : 7-8 PM

Il y a 1 plat par repas et souvent de la soupe ou d’autres entrées. Il y a toujours du pain, des fruits et des légumes frais disponibles.

Si vous manquez le repas, le personnel de cuisine emballera votre plat et le mettra au réfrigérateur, c’est valable pour le personnel et pour les passagers.

Il y a des snacks et du café instantané à tout moment.

Les repas sont importants, sans mentir ; ceci étant dit, c’est un très bon moment pour connaitre les autres passagers et l’équipage.

On peut y apprendre beaucoup sur le travail à bord, à condition que les marins soient d’humeur à discuter, c’est leur pause après tout.

La boutique hors taxes ouvre lorsque on passe dans la zone internationale. Bon moment pour tous, équipage et passagers, car on peut acheter quelques extras.

La cérémonie du café

Café sur la terrasse du pont supérieur, que des bons souvenirs.

J’aime le café et le temps du café, c’était une magnifique opportunité de magnifier ces petits moments.

Gym toujours

Croyez-moi, utiliser un tapis roulant lorsque les vagues ont au moins 8 mètres de creux, ça commence à devenir un peu dangereux.

Non pas que vous ne puissiez pas, mais clairement vous comprenez à quel point les poignées latérales sont vraiment utiles sur ces machines.

La vie simple

Cette vie tranquille, cette petite parenthèse, était aussi, à mon avis, un bon rappel.
Notre système a beaucoup évolué au cours des dernières décennies et j’ai réellement apprécié de vivre cette expérience de retour à un environnement avec moins de pression permanente.
Pour être honnête, je ne suis même pas sûr d’avoir vécu quelque chose comme ça, récemment je veux dire.

La vie des marins

Les passagers ne peuvent pas se promener dans tous les lieux de travail sur le navire, mais c’est OK sur le passerelle. Un bon endroit clairement pour apprendre quelques petites choses sur la navigation. Lorsqu’il n’y a pas de stress là-bas (ce qui peut arriver), vous pouvez parler au personnel en service et poser des questions.

Je me souviens que j’ai assisté à une manœuvre impressionnante, quand notre navire en a croisé une autre. Pour faire simple, c’est un peu comme le code de la route, ce qui signifie essentiellement qu’il y a des règles que vous suivez.

Mais pouvoir suivre cette opération sur les écrans et obtenir des explications techniques en direct sur toutes les métriques, diagrammes, etc. c’était hyper intéressant.

Une chose est clairement importante à bord : la sécurité. Au cours de notre voyage, quelques exercices ont eu lieu. Répétitions du pire des scenario, attrapez votre veste haute visibilité, votre casque et votre gilet de sauvetage.

Dans ce cadre nous avons assisté à une démonstration sur la façon de mettre une combinaison de survie en mer.

Nous sommes même montés dans le bateau de sauvetage.

Et un matin, nous avons fait une visite guidée de la salle des machines et des salles de contrôle attenantes, une zone impressionnante pour les petits nouveaux.

%d blogueurs aiment cette page :